Politique

Une famille forte dans la douleur

26/06/2020 Fabrice Manirakiza Commentaires fermés sur Une famille forte dans la douleur
Une famille forte dans la douleur
La veuve de l'ancien président de la République et les cinq enfants (trois garçons et deux filles) de la famille Nkurunziza

Des généraux entrent dans le Stade Ingoma sur le rythme de la fanfare. Au milieu d’entre eux, le cercueil transportant la dépouille de feu Pierre Nkurunziza, ancien président de la République. L’émotion est palpable dans les gradins du stade. Des gens éclatent en larmes. Des visages ébahis. «Finalement, il est mort. Je n’y avais pas encore cru», indique un citoyen venu de la province Ruyigi.

Dans le stade, les invités  étaient installés  par provinces d’origine, comme lors de l’investiture du président Evariste Ndayishimiye. Ce dernier est au bord des larmes pendant qu’il fait son discours. Il rappelle les années de guerre. «Il m’a beaucoup appris Sogokuru (Grand-père). On a longuement discuté».  Sa voix se casse. Le cœur du président de la République est en émoi. Il se reprend. Mais l’émotion est là.

Le cercueil est placé devant la tribune d’honneur. Les gens sont sous le choc. L’ancienne première dame, Denise Nkurunziza, est assise à côté de celui qui a succédé à son mari, le Général-Major Evariste Ndayishimiye.

Très calme, avec grâce selon certains, ses paroles sont profondes, dignes : « Il y a des gens que nous avons perdus et que nous n’avons pas enterré, il y en a qui ont perdu les leurs mais qui n’ont pas pu les enterrer, ils savent à quel point ça fait mal. Nous avons eu la grâce, je voudrais exprimer ma reconnaissance avant l’enterrement ». Elle ajoute : « Ne pleurez pas pour le défunt, mais pleurez plutôt pour vous-mêmes. C’est le moment de faire un examen de conscience, Posez-vous des questions: qu’est-ce que je suis en train de faire ? Où est-ce que j’en suis dans mes responsabilités ? ».

Des chuchotements fusent un peu partout dans le stade . «Toujours égale à elle-même», commente avec  admiration un participant aux cérémonies.  Altière, dans ses discours au Stade Ingoma et au lieu de l’enterrement,  Denise Nkurunziza forcé l’admiration . Elle n’a pas tari d’éloges à l’égard de son défunt mari.

Avec son fils aîné Kelly, en grande tenue d’officier , Denise Nkurunziza et les quatre autres enfants du défunt sont arrivés au stade sereins. Au monument du combattant, sur la colline Musinzira, Denise Nkurunziza et les enfants ont salué le corps du défunt.

Les journalistes n’avaient pas le droit de filmer la mise en terre. 21 coups de canons ont retenti dans la ville de Gitega. Plusieurs personnes se sont évanouies et évacuées par la Croix-Rouge.

Plusieurs invités de marque étaient présents,  on peut citer le Premier ministre tanzanien et l’ancien président de la République de Tanzanie, Jakaya Kikwete. Ce dernier était déjà présent à l’investiture du président de la République, Evariste Ndayishimiye. Tous  les invités garderont le souvenir d’une famille digne et sereine dans ces moments difficiles.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Campagne contre la covid-19. Des interrogations demeurent…

Chose promise, chose due. Depuis la prestation de serment des ministres du nouveau gouvernement, le Président Evariste Ndayishimiye s’est engagé à combattre résolument la pandémie du coronavirus, « le plus grand ennemi du peuple burundais ». A peine une semaine (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 226 users online