Sécurité

Sept ans après, la rénovation du marché central de Bujumbura se fait toujours attendre

28/01/2020 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur Sept ans après, la rénovation du marché central de Bujumbura se fait toujours attendre
Sept ans après, la rénovation du marché central de Bujumbura se fait toujours attendre
Incendie du marché central de Bujumbura le 27 janvier 2013.

S’exprimant à l’occasion du septième anniversaire de l’incendie du marché central de Bujumbura ce 27 janvier, le président de l’OLUCOME, Gabriel Rufyiri, dénonce une opacité qui entoure les projets de réhabilitation de l’ancien marché.

« C’est dommage que les autorités négligent autant la rénovation d’un lieu qui représentait 20% du PIB. Ne parlons même pas de l’état d’insalubrité qui règne à l’endroit qui abritait l’ancien marché central. », déplore Gabriel Rufyiri.

Il avance que l’Etat avait lancé un appel à la vente de l’emplacement de l’ancien marché de la commune Mukaza. Une initiative qui avait provoqué une levée de boucliers et qui, selon le dirigeant de l’OLUCOME, avait poussé l’Etat à se rétracter. « Lors d’un récent Conseil des ministres, le gouvernement avait annoncé vouloir mettre en place un partenariat avec des investisseurs pour réhabiliter le marché central. », explique M. Rufyiri avant de pointer du doigt des démarches « floues » et « infructueuses ».

Gabriel Rufyiri exhorte les candidats à la présidentielle à se saisir de ce problème en proposant des pistes de sortie « pour le bien-être des citoyens ».

Lors d’un échange avec les députés le 17 décembre dernier, le deuxième vice-président de la République, Joseph Butore, a déclaré que l’Etat n’a pas encore trouvé de personnes morales ou physiques « crédibles » et prêtes à investir dans la réhabilitation de l’ancien marché central de Bujumbura.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Au-delà de Nyarugusu…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Au-delà de Nyarugusu…

Lorsque l’on évoque les pays limitrophes qui hébergent les réfugiés burundais, la tendance est  de ne citer que la  Tanzanie  et  le Rwanda. Les camps de Nduta, Nyarugusu, Mtendeli et Mahama viennent directement à l’esprit. Rares sont ceux qui mentionnent (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 138 users online