Société

Le CEREPE préoccupé par le développement des coopératives

03/07/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Le CEREPE préoccupé par le développement des coopératives
Le CEREPE préoccupé par le développement des coopératives
Pour Thaddée Nzotunga, les organisations de développement ont besoin de renforcement des capacités pour arriver à la réalisation de leurs projets.

Elaboration des projets qui ne répondent pas aux besoins de la société et manque de financement, entre autres défis majeurs auxquels sont confrontées les associations de développement communautaire, relève le centre de recherche et de perfectionnement (CEREPE).

« Si tu ne sais pas de quoi tu souffres, tu ne sauras pas quel remède il faut prendre », démontre Thaddée Nzotunga, directeur de ce centre, expliquant que « l’élaboration des projets qui ne répondent pas aux besoins de la société » reste le défi majeur.

Mais le problème des financements n’est pas non plus des moindres. « 74 % des organisations de développement enregistrées au Burundi ne fonctionnent pas faute de financement », déplore M. Nzotunga.

D’après lui, il faut plus de renforcement des capacités pour ces organisations. C’est ce qui permettrait d’atteindre la réalisation de leurs projets de développement. Il souligne que la plupart des acteurs impliqués dans la planification et la mise en œuvre des programmes de développement n’ont pas de compétences de gestion de qualité.

«En tant que CEREPE, nous allons leur montrer comment s’autofinancer eux-mêmes sans toutefois compter toujours aux aides extérieures », fait savoir Thaddée Nzotunga.

Selon le rapport de l’Agence burundaise de promotion des investissements (API), plus de 4500 coopératives ont été immatriculées au sein de cette agence entre janvier 2018 et juin 2019.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 196 users online