International

Le Burundi face aux risques d’expulsion de la Communauté Est-Africaine

07/07/2020 Diane Uwimana Commentaires fermés sur Le Burundi face aux risques d’expulsion de la Communauté Est-Africaine

Certains parlementaires burundais de l’Assemblée législative de la Communauté Est-Africaine s’inscrivent en faux contre la résolution adoptée par cet organe pour non-paiement des contributions annuelles. Elles sont évaluées à environ 15 millions de dollars américains, il s’agit des arriérés de plus de deux ans.

Membre de l’EAC depuis le mois de juillet 2007, le Burundi se retrouve aujourd’hui devant le risque d’une expulsion des Etats membres de cet organe. C’est ce que demande l’Assemblée législative de la Communauté Est-Africaine. Une motion a d’ailleurs été envoyée au Conseil des ministres de l’EAC.

L’Honorable Mo-Mamo Karerwa, vice-présidente de l’équipe des députés burundais de l’EALA, sans toutefois vouloir entrer en détails, confie que selon l’article 147 du traité établissant l’EAC, ces députées de l’EALA n’ont aucun droit de prendre une telle résolution. « Ce pouvoir appartient au sommet des chefs d’Etats membres de cette communauté», indique Pierre-Claver Rurakamvye, un autre parlementaire burundais à l’EALA, contacté.

Soulignons que l’Assemblée législative de la Communauté Est-Africaine a aussi pris cette résolution à l’endroit du Sud Soudan. Ce pays est aussi mis en cause pour les contributions annuelles non encore payées. Djouba doit à l’EAC une somme de 28,7 millions de dollars américains.

Le sort de ces deux pays est désormais entre les mains du Conseil des ministres de l’EAC et ce dernier devra d’abord statuer de recommander cette expulsion au sommet des chefs d’Etats de l’EAC.

Signalons que l’année budgétaire de l’EAC s’est terminée avec le mois de juin, les prévisions étaient évaluées à plus de 111 millions de dollars américains. La contribution annuelle pour chaque Etat membre est de 8 millions de dollars américains.

EAC

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 361 users online