EN

Politique

L’ambassadeur de Chine : « IWACU est un journal de qualité »

22/09/2020 Cressia Dushime Commentaires fermés sur L’ambassadeur de Chine : « IWACU est un journal de qualité »
L’ambassadeur de Chine : « IWACU est un journal de qualité »
L'ambassadeur de Chine avec M. Sikuyavuga, Directeur des Rédactions (à droite, en costume) accompagné par M. Mbazumutima, Directeur adjoint des Rédactions ( avec des lunettes sur la tête) et M. Nzimana, Rédacteur en chef du service web.

Ce mardi 22 septembre, le groupe de presse IWACU a reçu la visite de l’ambassadeur chinois au Burundi. Li Changlin a tenu à féliciter le travail exemplaire déjà accompli, tout en réassurant le soutien de la Chine envers les médias burundais.

Dans le souci de collaborer et créer des liens d’amitié avec les médias burundais, monsieur Li Changlin a d’abord effectué une visite guidée des différents services du groupe de presse Iwacu. Li Changlin s’est dit satisfait du pas déjà franchi par Iwacu ; un média de presse écrite techniquement autonome, dans toute sa fabrication.

Ensuite, l’ambassadeur chinois a accordé un entretien à la rédaction du journal. Il a mis un accent sur le besoin de collaborer avec le journal Iwacu, un journal qu’il apprécie pour son contenu : « Iwacu est un journal de qualité avec un style particulier. Nous sommes intéressés par les analyses pertinentes qui renseignent sur le pays. ». Selon lui, connaître profondément un pays est important pour amorcer une coopération entre deux Etats.

Il a réaffirmé le soutien de son pays dans le renforcement des médias burundais, tant publics que privés, notamment sur le plan matériel qu’au niveau de formation pour les pays africains.

Interrogé sur son appréciation des 100 jours au pouvoir que va totaliser le président Evariste Ndayishimiye, l’ambassadeur de Chine dit apprécier les idées relancées par l’actuel président, en rapport avec l’accès à l’emploi des jeunes et les politiques de développement du secteur de l’agriculture et de l’élevage visant à la sécurité agro-alimentaire.

Li Changlin a terminé son entretient avec les journalistes, en demandant au gouvernement du Burundi, plus expressément au Chef de l’Etat, une mise en place des mesures d’accompagnements, pour mener à bien les projets de développement déjà soumis ; car selon lui, « Il y’a du pain sur planche… Il faut retrousser les manches pour mieux travailler ».

 

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

“La liberté est la règle, la détention l’exception”

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur “La liberté est la règle, la détention l’exception”

22 octobre 2019, un mardi noir, sombre. Un jour où la vie a été bouleversée pour Agnès, Christine, Térence et Egide. Un jour qui pourrait donner raison à Michel Delpech dans sa chanson : « Il y a des jours (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 351 users online