Société

La REGIDESO accuse des pertes de 45% de la production totale en eau à Bujumbura

19/02/2020 Jérémie Misago Commentaires fermés sur La REGIDESO accuse des pertes de 45% de la production totale en eau à Bujumbura
La REGIDESO accuse des pertes de 45% de la production totale en eau à Bujumbura
Siméon Habonimana,DG de la REGIDESO (milieu ) tenant la carte du schéma directeur d'alimentation en eau lui donné par Philippe Beauverd, chef de délégation du CICR

45% d’eau potable produite à Bujumbura par la REGIDESO est perdu. En cause, un réseau vieillissant.

Selon Siméon Habonimana, directeur général de la REGIDESO, cette situation s’explique par plusieurs  facteurs. Il s’agit notamment de la vétusté des conduites et stations de pompage, des installations endommagées par des ’effondrements de terrains suite aux pluies diluviennes.  « Tous ces facteurs font que le rendement technique soit de 55%. Les pertes  de 45 % sont importantes alors que la population de Bujumbura ne cesse d’augmenter», a-t-il précisé ce mardi 18 février.

Pour  faire face à ces  défis,  la REGIDESO et  le Comité international de la Croix-Rouge, CICR ont élaboré un  schéma directeur d’alimentation en eau potable à court et à moyen terme. Il permettra d’identifier et de prioriser les projets de réhabilitation des stations de pompage hors service  et d’extension du réseau suivant l’augmentation des habitants dans la ville de Bujumbura.

Selon Philippe Beauverd, chef de délégation du CICR au Burundi, il a paru indispensable de faire une analyse de l’état du réseau existant, les infrastructures d’eau potable dans la ville  et de formuler des propositions par ordre de priorité afin de guider les interventions futures. «  Il faut souligner que développer le réseau d’eau  de la ville est une nécessité, mais continuer de faire fonctionner les infrastructures existantes  en est une autre également ».

La zone d’étude représente environ 159 km2 de forme allongée dans l’axe nord-sud d’environ  25 km de  longueur. Le réseau actuel comporte de près de 1000 km de conduites  et plus de 25 réservoirs, 11 stations de pompage  et deux stations de traitement. L’investissement global de 88 millions à l’horizon 2030.

Le dernier schéma directeur  d’alimentation en eau datait de 1981 et avait été mis à jour en 1997.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Covid-19 : Pour que la peur ne prenne pas toute la place

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19 : Pour que la peur ne prenne pas toute la place

On est en plein dedans, le coronavirus est dans nos murs. La menace est bien réelle. Deux cas ont été recensés, avérés positifs à Bujumbura. Le ministre de la Santé l’a déclaré lors d’une conférence de presse, ce 31 mars. (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 515 users online