#FREE
EN

Politique

Les Nations Unies à l’horizon 2045, Gitega pessimiste quant aux défis auxquels le monde fait face

11/09/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Les Nations Unies à l’horizon 2045, Gitega pessimiste quant aux défis auxquels le monde fait face
Les Nations Unies à l’horizon 2045, Gitega pessimiste quant aux défis auxquels le monde fait face
Willy Nyamitwe estime que l’ONU est une organisation des Nations désunies.

S’exprimant si le monde sera meilleur ou non en 2045 quand l’ONU fêtera ses 100 ans, le conseiller principal à la Présidence de la République chargé de la communication et le porte-parole de la vice-présidence de la République ont insisté sur la nécessité d’une réforme des Nations Unies.

«Ce sera peut-être pire aussi longtemps que les intérêts sectaires et  égoïstes  de certaines nations seront le leitmotiv du fonctionnement même de tout le système des Nations Unies », a réagi l’Ambassadeur Willy Nyamitwe, conseiller  principal à la Présidence chargé de la communication.

C’était ce jeudi 10 septembre à Bujumbura lors de l’échange des porte-paroles des institutions avec le système des Nations Unies au Burundi. C’est dans le cadre de la campagne de collecte des avis et proposition de solutions sur les défis, auxquels le monde fait face, initiée par le Secrétaire Général  des Nations Unies.

« Les solutions proposées inspireront de nouvelles programmes aux Nations Unies », fait savoir Désiré Ndagijimana, responsable du Centre d’informations des Nations Unies au Burundi.

A ce sujet, M. Nyamitwe soutient qu’il y a «des dinosaures» dans le Conseil  de Sécurité de l’ONU qui continueront toujours à peser de leur poids contre la transformation de l’ONU en une institution qui œuvre pour le bien de tous.

Désespoir

Anicet Mahoro, porte-parole du vice-président de la République, se dit  pessimiste car, insiste-t-il, l’ONU est outillée pour donner des solutions mais elle n’est pas si active  tel « qu’on le voudrait ». Et de conclure : « Même si les questions posées sont répondues correctement pour se donner des perspectives positives, l’Onu sera toujours au service des puissants et ça ne donnera rien du tout. » 

Tous les porte-paroles invités se sont accordés pour dire que l’ONU doit être réformée pour être une organisation des Nations réellement Unies au lieu d’une « organisation des Nations désunies ».  

Pour Richmond Tiemoko, représentant a.i  du système  des Nations Unies au Burundi, toutes ces préoccupations relevées seront présentées au secrétaire générale des Nations Unies. «Ça sera pris en compte dans l’analyse de toutes les propositions qui sont faites au Secrétaire général pour les 25 ans à venir. »

Les propositions de solutions aux défis du monde sont en train d’être collectées dans le monde entier à travers des séances d’échanges. Le rapport des résultats sera présenté à l’Assemblée générale des Nations Unies le lundi 21 septembre 2020.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

“La liberté est la règle, la détention l’exception”

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur “La liberté est la règle, la détention l’exception”

22 octobre 2019, un mardi noir, sombre. Un jour où la vie a été bouleversée pour Agnès, Christine, Térence et Egide. Un jour qui pourrait donner raison à Michel Delpech dans sa chanson : « Il y a des jours (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 887 users online