Économie

Engrais subventionné: « Disponible, il n’y a pas à s’inquiéter »

23/10/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Engrais subventionné: « Disponible, il n’y a pas à s’inquiéter »
Engrais subventionné: « Disponible, il n’y a pas à s’inquiéter »
Emmanuel Ndorimana : « Le ministère s’engage à suivre de près que ces engrais reçus soient utilisés directement dans les champs.»

Lors d’un point de presse de ce mardi 22 octobre, le ministère de l’Agriculture a fait savoir que la quantité d’engrais chimique commandée est disponible. Mais la vigilance s’impose pour qu’il ne soit pas utilisé pour d’autres fins.

« En date du 14 octobre 2019, les agriculteurs avaient déjà reçu 19580 tonnes. Aujourd’hui une quantité supplémentaire de 7000 tonnes est en train d’être acheminée dans les zones pour être distribuée aux agriculteurs», a indiqué Emmanuel Ndorimana, secrétaire permanant au ministère de l’Environnement et de l’Agriculture.

M. Ndorimana explique qu’au regard de ces chiffres, il n’y a pas à s’inquiéter. « Mais, nous assistons à des files d’attente de personnes qui veulent être servis. Les besoins actuels en engrais dépassent les prévisions que le ministère avait faites».

Pour ce cadre, cela peut supposer l’engouement des agriculteurs pour l’utilisation de l’engrais chimique produit localement. Il promet, en collaboration avec l’usine FOMI, de continuer à le rendre disponible auprès des agriculteurs en commençant par ceux qui ont payé à l’avance.

« Le ministère s’engage à suivre de près que ces engrais reçus soient utilisés directement dans les champs ». Et d’interpeller l’administration et les forces de l’ordre à veiller à ce que ces engrais ne soient pas vendus dans les pays limitrophes.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« J’ai besoin de tous les Burundais »

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur « J’ai besoin de tous les Burundais »

L’euphorie de la campagne électorale est terminée. Ce 20 mai, les Burundais ont eu rendez-vous avec les urnes. Enjeu ? Un triple scrutin : présidentiel, législatif et communal. Mais le vote du président, qui gouvernera le pays pour sept ans, semble voler (…)

Les billets d'Antoine Kaburahe

Antoine Kaburahe

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 3 900 users online