Politique

Covid-19 : le nouveau gouvernement prête serment et s’engage à freiner sa propagation

30/06/2020 Mariette Rigumye Commentaires fermés sur Covid-19 : le nouveau gouvernement prête serment et s’engage à freiner sa propagation
Covid-19 : le nouveau gouvernement prête serment et s’engage à freiner sa propagation
Le président de la République, entouré par les nouveaux membres du gouvernement dont le vice-président (à gauche) et le Premier ministre (à droite)

Dans son discours lors de la prestation du serment du nouveau gouvernement ce 30 juin à l’hémicycle de Kigobe, le président de la République a annoncé que dorénavant le gouvernement prend la résolution à lutter contre la propagation de la pandémie du coronavirus.

Les 15 nouveaux membres du gouvernement nommés ce 28 juin, ont prêté serment ce mardi 30 juin, devant le président de la République, Evariste Ndayishimiye et les membres des deux chambres du parlement à l’hémicycle de Kigobe.

Dans son discours, le président Ndayishimiye a annoncé que dorénavant le gouvernement s’engage à combattre la covid-19. «Je reconnais que la pandémie du Coronavirus est un grand ennemi des Burundais parce que je trouve que tout le monde vit la peur au ventre. Nous nous engageons à combattre cet ennemi. ».

Il a également annoncé que le gouvernement va bientôt lancer une campagne de lutter contre ce fléau au Burundi, avec comme slogan : « Guérir, ne pas être contaminé et ne pas propager ».

Dans cette perspective de lutter contre la covid-19, le président a déclaré que le prix du savon est réduit de 50 %. Il a tenu à tranquilliser les usines de production que l’Etat s’engage à payer l’autre moitié. « Dans les centres urbains, le gouvernement s’engage à réduire le coût de l’eau jusqu’à ce coronavirus ne soit plus une préoccupation au Burundi », a-t-il promis.

Toutefois, le chef de l’Etat a mis en garde toute personne qui profitera de cette baisse du prix du savon pour les exporter à l’étranger. Et d’informer que de sanctions seront prises.

En plus de ces mesures annoncées, le président a aussi fait savoir qu’une équipe chargée de faire des dépistages va être mise en place au niveau de chaque province. Et de rappeler que le dépistage et le traitement du coronavirus se font gratuitement.

« Toute personne qui refusera de se faire tester sera considérée comme si elle est pour une propagation de cette pandémie et rien ne la différencie d’une sorcière. Et il y a déjà des sanctions déjà fixées pour les sorciers », a-t-il averti.

Pour Evariste Ndayishimiye, le Comité mixte de sécurité devrait aussi s’impliquer dans cette lutte engagée contre le coronavirus, qu’il a qualifié d’«ennemi du pays ». Et d’appeler toutes les autorités, chacune à son niveau, à sensibiliser la population à respecter les mesures préventives déjà annoncées par le gouvernement et les gestes barrière
« Il y a des gens qui ont commencé à vous coter »

Dans ce même discours, le président Ndayishimiye a saisi cette occasion pour féliciter les nouveaux membres du gouvernement. Et de leur rappeler qu’ils n’ont pas été choisis à cause de leurs partis politiques ou de leurs provinces d’origines. « Nous vous avons choisi parce que vous êtes des travailleurs ».

Pour cela, le chef de l’Etat appelle ces nouveaux membres du gouvernement, en particulier les nouveaux ministres, à œuvrer pour le bien de la nation. Et de leur confier que depuis leur prestation du serment, il y a des gens qui ont déjà commencé à les coter. « Sachez bien qu’il y a d’autres personnes, assez compétentes que vous, qui sont prêtes à vous remplacer si vous déméritez », a-t-martelé.

Lors de ces cérémonies marquant leur entrée solennelle en fonction, tous les 15 ministres ont prêté serment devant Dieu, le président de la République et le Parlement. Ils se sont tous engagés à défendre les droits et les libertés de la personne ainsi que de combattre toute idéologie et pratique de génocide et d’exclusion

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 126 users online