Société

Cibitoke endeuillé, le gouverneur appelle à la solidarité

06/12/2019 Rénovat Ndabashinze Commentaires fermés sur Cibitoke endeuillé, le gouverneur appelle à la solidarité
Cibitoke  endeuillé, le gouverneur appelle à la solidarité
Le gouverneur de Cibitoke de retour des collines touchées.

Des pluies torrentielles dans la soirée du 4 décembre ont causé des éboulements de montagne dans la commune Mugina, province Cibitoke. La zone Nyamakarabo a été très touchée.

Après une descente sur terrain, Joseph Iteriteka, gouverneur de Cibitoke, a indiqué que trois sous collines de cette zone ont payé un lourd tribut. A Rukombe, une famille de sept personnes a été emportée. Et deux autres familles ont perdu quatre personnes. Sur la sous-colline Gikomero, trois morts ont été enregistrés. « Ils viennent de deux familles », a précisé M.Iteriteka, sous le choc.

A Nyempundu, cette autorité a déploré la mort de dix personnes. Et d’ajouter que ce bilan reste provisoire. Dans de telles circonstances, explique-t-il, les gens se perdent, ne savent pas quoi faire. Ainsi, beaucoup d’autres personnes sont toujours portées disparues. M.Iteriteka a signalé que sept blessés ont été inventoriés et évacués vers différentes institutions sanitaires.

Dans cette zone montagneuse frontalière du Rwanda, le gouverneur a recommandé la délocalisation de toutes les personnes vivant dans les flancs des montagnes ou près des marais.

« C’est la première fois que de telles choses se passent ici. Dans de telles situations, il faut être solidaire, accueillir les déplacer, les sans-abris, aider les blessés, etc.» Adressant ses condoléances aux familles éprouvées, M.Iteriteka a signalé que les 24 corps déjà extraits jusqu’à 16h de ce jeudi ont été acheminés vers les morgues de l’hôpital Cibitoke et à Bujumbura. Et ce, en attendant une inhumation digne. Et d’annoncer que les travaux d’extraction des corps vont se poursuivre. Des véhicules de la Croix-Rouge Burundi ont aidé dans leur déplacement.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Une ère nouvelle s’est ouverte à Kayogoro pour la presse ?

Une équipe de reporters d’Iwacu rentre de plusieurs jours d’investigation dans le sud du Burundi. Une affaire défraie la chronique. Des policiers, des autorités à la base, des jeunes Imbonerakure sont accusés d’extorsion de fonds et d’assassinats. Les victimes sont (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 634 users online