Société

Burundi : Le non-accès à avocat, un défi majeur aux prévenus

05/11/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Burundi : Le non-accès à avocat, un défi majeur aux prévenus
Burundi : Le non-accès à avocat, un défi majeur aux prévenus
Jean Marie Nshimirimana : "Ils veillent à ce que les procédures judiciaires engagées suivent les normes légales et conventions internationales que le Burundi a ratifiées"

La plupart des prévenus n’ont pas accès à la défense devant les juridictions. Il ressort d’un atelier de formation des avocats sur les droits des détenus, victimes et témoins organisé par l’association Ntabariza, ce lundi, 4 novembre.

« Non-accès à un avocat, à cause du manque d’argent pour les honoraires, une surpopulation carcérale, vice ou lenteur des procédures judiciaires, etc. », Voici quelques défis auxquels font face, la plupart des prévenus et détenus dans les geôles burundaises. Et la liste n’est pas exhaustive.

« Celui qui n’a pas de défense est considéré comme inexistant. Quand il a besoin des témoins à décharge, c’est l’avocat qui s’en charge », a déploré Jean Marie Nshimirimana, représentant légal de Solidarité avec les prisonniers et leurs familles, SPF-Ntabariza.

Pour lui, l’objectif est que chaque personne ait accès à un avocat depuis son interrogatoire devant l’officier de police judiciaire. Le citoyen n’a pas toujours de connaissances juridiques, seuls les avocats maîtrisent les lois. « Ils veillent à ce que les procédures judiciaires engagées suivent les normes légales et conventions internationales que le Burundi a ratifiées. Ils peuvent plaider pour la libération pendant que le dossier suit son cours normal ».

Bamazi Tchaa, délégué du Centre régional des Nations unies pour les droits de l’homme et de la démocratie en Afrique centrale a souligné lui aussi la nécessité de la défense pour garantir le respect des droits de l’homme. « En tant qu’acteur stratégique dans l’engagement de la solidarité, les avocats ont un rôle critique dans la consolidation de la démocratie ancrée sur le respect des droits de l’homme ».

En plus de leur fonction de défense des faibles et vulnérables contre les abus, poursuit-il, les avocats veillent la conscience sociale sur les enjeux de la vie dans leurs actions. Ils engagent l’Etat à la responsabilité et à œuvrer à la protection des droits de l’homme en tant que source de légitimité du pouvoir politique.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

Appel à la retenue

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Appel à la retenue

L’accalmie observée chez les jeunes affiliés aux partis politiques ces derniers jours a été qualifiée de « cessez-le feu », de « suspension des hostilités. » Une situation tendue caractérisée par des provocations, des intimidations, des arrestations arbitraires, des passages à tabac, des biens (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 300 users online