EN

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce vendredi 30 juin 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

[wonderplugin_audio id="248"]
30/06/2017 Edition : Christine Kamikazi 0

• Dans son discours à la nation, à l’occasion de la célébration du 55ème anniversaire de l’Indépendance du Burundi, le président de la République, Pierre Nkurunziza appelle les Burundais à donner leurs contributions dans le cadre des préparatifs des élections de 2020. Un numéro de compte ouvert à la BRB a même été donné, c’est le 1110/267.

Selon le chef de l’Etat, au vu de ce que le Burundi a enduré depuis 1961, il est d’une importance capitale que les élections de 2020 soient bien organisées, de même que les prochains rendez-vous électoraux.

«Il ne faut pas toujours compter sur l’aide extérieure pour préparer ces élections. Pouvoir compter sur nous-mêmes est une manière de consolider la démocratie dans le pays», a insisté le chef de l’Exécutif burundais.

• La date du 1 juillet marquant le recouvrement de l’indépendance du Burundi est une journée spéciale pour l’Uprona. C’est ce qu’a déclaré ce vendredi 30 juin Abel Gashatsi, président de ce parti, c’est au moment où le Burundi célèbre ce samedi le 55ème anniversaire de son indépendance.

D’après lui, cette date à marquer d’une pierre blanche rappelle la lutte menée par le Prince Louis Rwagasore, leader de ce parti et ses compagnons pour que le Burundi retrouve sa souveraineté et sa dignité.

Pour Abel Gashatsi, tous les objectifs que le Prince Louis Rwagasore s’était fixé, ne sont pas encore atteints. Il appelle les Burundais à faire un sursaut national pour que se réalise le rêve de ce héros de l’indépendance d’un Burundi unifié, réconcilié et prospère.

• Le parti Cndd-Fdd appelle le gouvernement à saisir les juridictions internationales contre la Belgique pour son rôle présumé dans l’assassinat, le 13 octobre 1961, du Prince Louis Rwagasore, héros de l’indépendance du Burundi.
Cette demande a été formulée ce vendredi 30 juin, par le secrétaire général de ce parti au pouvoir, Evariste Ndayishimiye, c’est à la veille de la célébration du 55ème anniversaire de l’indépendance du Burundi.

• L’ONG locale Parcem militant pour la bonne gouvernance indique que la célébration du 55ème anniversaire de l’indépendance du Burundi tombe au moment où le Burundi traverse une crise politique.

Et comme corollaires, Faustin Ndikumana, président de Parcem cite notamment le marasme économique, les centaines de milliers de burundais réfugiés dans des pays voisins. Il appelle les Burundais à se mettre ensemble et à privilégier ce que les unit et non ce qui les divise.

• Les restes du roi Mwambutsa ont été ré-inhumées, ce vendredi 30 juin, en Suisse. Les cérémonies ont commencé par un recueillement à la chapelle de la Cluse. La dépouille de sa Majesté a été ensuite transportée vers le cimetière de Feuillasse-Meyrin, un lieu choisi par le roi lui-même selon Esther Kamatari, nièce du roi.

Elle déplore que les restes du roi aient passé cinq ans en dehors de sa tombe. Mais la princesse Kamatari fait savoir que la ré-inhumation du roi intervenue ce 30 juin, à la veille de l’indépendance, ’’correspond avec la signature de l’acte d’indépendance par le roi Mwambutsa en 1962’’.

Signalons que les restes de ce monarque, décédé il y a de cela 40 ans, avaient été déterrées en 2012 pour leur rapatriement. Ce dernier n’aura pas lieu suite à la plainte, d’Esther Kamatari, au sujet duquel le procès sera lu cinq ans plus tard.

• Deux pêcheurs ont été tués dans la nuit de ce jeudi par un hippopotame à Rumonge dans le lac Tanganyika. Toutes les recherches lancées depuis ce vendredi 30 juin pour retrouver leurs corps restent infructueuses.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives de la web radio

Retrouvez toutes les archives de nos émissions.