Politique

Agathon Rwasa : «Les actes de vandalisme nous renforcent»

02/12/2019 Edouard Nkurunziza Commentaires fermés sur Agathon Rwasa : «Les actes de vandalisme nous renforcent»
Agathon Rwasa : «Les actes de vandalisme nous renforcent»
«Nous sommes déterminés à aller de l'avant en dépit du traitement malveillant que le parti subit».

Le CNL se dit déterminé, quoiqu’il persiste des actes d’intimidation à l’endroit de ses militants. Samedi 30 novembre, son président procédait à l’inauguration de la permanence communale de Gitobe en province Kirundo.

Imprimer un changement au Burundi est l’ultime objectif que le CNL n’abandonnera pas malgré «les circonstances malencontreuses» auxquelles il fait face, a martelé Agathon Rwasa, en marge des cérémonies d’inauguration. «Nous sommes déterminés à aller de l’avant en dépit du traitement malveillant que le parti subit. Ces actes de vandalisme nous renforcent dans notre détermination».

Pour lui, la mise en place des permanences est un défi à relever pour « soulager le Burundi ». Nous devons trouver, poursuit-il, des endroits où nous pouvons nous réunir.

Le président du CNL déplore, en outre, une certaine ‘’insubordination notoire” de la part de certains administratifs. «On a à faire à des administratifs qui ignorent la loi», fustige-t-il, expliquant que certains «s’ingénient à paralyser les activités des partis politiques pour ne privilégier que le parti de leur obédience alors que la Constitution reconnaît le multipartisme».

«Des signaux que le pouvoir est en débandade»

Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale estime que «ces attitudes barbares, ces traitements qu’on nous fait subir sont des signaux que le pouvoir est en débandade ». Et il appelle les Burundais à reprendre conscience de ce qu’ils partagent tous la même identité nationale.

M. Rwasa invite les administratifs à jouer pleinement leur rôle, à transcender leur appartenance politique et à respecter la loi. «Nul n’a le droit d’abuser du pouvoir qu’il a». Il insiste sur la cohabitation pacifique entre les citoyens.

Au niveau de la base, les Inyakamugayo se disent également déterminés. Zacharie Muhigirwa, l’un des Inyankamugayo rencontrés dans les cérémonies, confie n’avoir pas peur d’une éventuelle persécution qui pourrait succéder à sa participation à cette inauguration. «Nous n’allons pas relâcher. Nous allons continuer jusqu’à arracher la victoire».
Ernest Mbazumutima abonde dans le même sens : «Nous sommes préoccupés par le changement. Ainsi, quoi qu’il y ait des menaces, nous devons rester debout pour atteindre notre objectif.»

Les cérémonies d’inauguration de la permanence communale de Gitobe ont eu lieu en grande pompe au centre communal. Un parterre d’Inyankamugayo avait répondu au rendez-vous. Dans un long discours, Agathon Rwasa insistera sur la rigueur qui devra caractériser les Inyankamugayo pendant le processus électoral et particulièrement le jour du scrutin.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

On n’est jamais mieux que chez soi

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur On n’est jamais mieux que chez soi

Un accord signé le 24 août entre la Tanzanie et le Burundi où 180 mille réfugiés burundais en Tanzanie devraient rentrer dans leur pays d’origine de gré ou de force a soulevé un tollé général. De par les agissements des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 520 users online